Une ville intelligente se construit autour des besoins de ses habitants et citoyens corporatifs. Comment? En les consultant sans cesse et en faisant appel à leur expérience et leur ingéniosité pour trouver des solutions innovantes à des problématiques urbaines.

Une ville numérique se sert des nouvelles technologies pour impliquer ses citoyens et leur rendre service en répondant à leurs attentes et préoccupations.

Une ville intelligente et numérique, c’est donc une ville ouverte, transparente et collaborative qui s’appuie sur la technologie pour simplifier la vie de ses citoyens.

 

Un foisonnement d’initiatives

À Montréal, tout a commencé en 2014 par des « causeries citoyennes » et des ateliers de co-design. Des centaines de citoyens de tous horizons (entrepreneurs, chercheurs, membres de la société civile, employés municipaux, etc.) ont participé à ces consultations qui nous ont permis d’identifier ce qui préoccupe vraiment les Montréalais, quels sont leurs besoins et leurs priorités.

Atelier de co-design

Cette phase de concertation a servi de canevas pour définir la feuille de route de notre Bureau de la ville intelligente et numérique. Parmi les 232 idées émises, 70 ont été retenues dans le Plan d’action 2015-2017. Depuis, plusieurs de ces projets se sont concrétisés ou sont sur le point de l’être. En voici trois qui illustrent bien la démarche lancée il y a trois ans :

 

Nous avons commencé par mettre en ligne le portail des données ouvertes de Montréal, pour permettre à des individus ou des start-up de développer des services numériques qui profitent à la communauté dans son ensemble. À ce jour, 30 applications ont été développées grâce aux données ouvertes, dont les services pratiques Info-neige MTL et Info-remorquage.

Par la suite, nous avons développé les plateformes web Vue sur le budget, Vue sur les contrats, Vue sur les indicateurs de performance et Vue sur la sécurité publique pour donner un accès direct aux données de la Ville et mieux comprendre son fonctionnement.

 

Pour permettre à tous d’accéder facilement et gratuitement aux services numériques, nous avons lancé MTLWiFi, le réseau sans fil de la Ville, qui compte aujourd’hui quelque 825 bornes à travers Montréal. MTLWiFi couvre maintenant le centre-ville, le Quartier des spectacles et le Quartier de l’Innovation, situé dans Griffintown. Des bornes sont également situées dans les 43 bibliothèques municipales, de nombreux centres communautaires et plusieurs lieux et parcs publics.

 

→ Enfin, nous avons associé les Montréalais à une démarche de fond à l’aide d’ateliers de travail, de l'initiative Citoyen testeur ou encore de SimpliCité (le blogue que vous êtes en train de lire), afin que tous les citoyens puissent participer au développement des nouveaux services en ligne de la Ville. Cette démarche préparait la refonte du site web de Montréal et le développement de nouveaux services numériques, dont le projet pilote 311 numérique.

 

Pour retrouver l’ensemble des projets réalisés dans le cadre du Plan d’action « Montréal, ville intelligente et numérique », c’est par ici.  

Découvrez les témoignages d’entrepreneurs montréalais qui contribuent à faire de Montréal une ville intelligente et numérique en regardant ces cinq capsules vidéo.

Commentaires (4)

Marc Bédard 11/28/2017 - 10:12

Une étape pratico-pratique de ville intelligente consistera à doter Montréal d'un système de circulation intelligent avec des feux de circulation qui répondront réellement aux besoins de fluidité et non à des minuteries désuètes.

Merci pour votre commentaire, plusieurs projets innovants sont à l'étude ou en test à ce sujet.

Jocelyn Bouliane 09/11/2017 - 10:23

Rendre les données de la Ville disponibles aux citoyens et leur offrir l’accès à un réseau sans fil (MTLWiFi) sont deux initiatives nécessaires à la ville intelligente et constituent des avancées significatives en ce sens. Il sera intéressant d’atteindre le plein potentiel de la ville intelligente en établissant des liens de communication électroniques entre la ville et d’autres organisations et en développant l’Internet des objets afin de pouvoir échanger et analyser des données en temps réels en vue de l’optimisation de la prise décision coordonnée avec rétroaction et ajustement automatisé.

Nous partageons également votre avis! Nous avons commencé à créer des échanges électroniques avec des organisations partenaires (STM, Ministère des transports, etc.), mais aussi avec des fournisseurs de services, par exemple la plateforme Waze. Pour ce qui est de l'Internet des objets, des tests sont en cours, nous devrions communiquer sur le sujet dans les mois à venir. Merci de nous écrire Jocelyn et continuez à nous suivre!